Pour la seconde année consécutive, notre sortie annuelle eu lieu dans la base fédérale de l'UCPA de Niolon.

Comme l’année dernière, notre commando était constitué de membre du Spiro (8) et de nos amis du CNV Viry-Châtillon (4).

Pour certain c’était un retour et pour d’autre, c’était la découverte de l’apnée verticale en milieu naturel...

 

 

Arrivé le vendredi midi et après un bon repas à l'Escale, nous chaussâmes nos palmes et nos masques pour une petite session de randonnée palmée dans la calanque de Niolon.

 

187 escale

 

Le premier constat était terrible : l’eau bien fraîche et les fonds étaient remplis de détritus en tous genre, cannettes, papiers, plastiques et paquets de cigarettes. Malgré une bonne visibilité, l’eau paraissait moins claire que l’année dernière du fait de particules en suspension. Nous mîmes cette pollution sur le coup de vent survenu quelques jours plus tôt en Méditerranée et qui conduisit à l’arrêt de l’épreuve féminine d’immersion libre au championnat du monde Aida à Villefranche S/M.

Cela ne nous empêcha pas de faire quelques descentes à 10M pour aller voir les coraux jaunes le long des tombants et même nous amuser avec un poulpe très joueur qui sortait de sa cachette pour venir nous voir.

 

187 calanque

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous entamions notre première sortie avec une mise en jambe sur le site des Amphores (12M, départ quai) après avoir slalomé entre les méduses et pour certains subir des piqûres nous arrivâmes sur ce site que je trouve fabuleux pour commencer et parfaire la compensation.

 

187 quai

 

image.png

 

187 piqure

 

Après quelques descentes avec notre DP et nouveau MEF1 David, nous fîmes quelques exercices de sauvetage avec de belles parties de rigolades quand la victime devient le sauveteur car le sauveteur subit des crampes à la remontée.

 

187 sauvetage1

 

187 sauvetage2

 

L’après-midi le temps était légèrement couvert et un vent d’Est nous contraignit à nous abriter avec le St John's au vent de l'îlot Tiboulen sur les îles du Frioul. Le fond bien qu’à 18 m n’était pas très visible à notre arrivée et nous fîmes quelques descentes dans le bleu entouré de bancs d’aublades grâce à la participation de notre Soso qui subissait le mal de mer (malgré ses patchs magiques).

 

187 saint john

 

Après une bonne séance nous rentrâmes nous reposer autour de quelques victuailles et de bonnes petites bières. Après le diner Yongfeng nous initiât à la fête de la Lune (fête traditionnelle chinoise) en cette belle nuit de pleine lune et nous fit déguster une succulente pâtisserie en forme de...lune. Nous nous couchâmes en pensant à notre plongée du lendemain sur l’épave du Chaouen (île de Planier).

 

187 gateau

 

187 lune

 

Levé aux aurores et nous voilà en route pour l’île de Planier avec un temps superbe. Comme l’année dernière, Marie est notre pilote et nous déposa sur le milieu de l’épave au niveau de la super structure du bateau une espèce de tour Eiffel à deux pieds.

 

187 planier

 

187 marie

 

Arrivé les premiers sur le site, nous découvrons l’épave sans les nombreuses bulles des plongeurs bouteilles mais avec cette année les méduses qui viennes nous caresser les mains et le visage pour certains.

 

 187 planier

 

Nous profitons pleinement de l’épave et remontons peu à peu vers la proue du bateau afin de découvrir l’intérieur à travers le troue béant de l’avant et ses nombreux Sars et Oblades. Arrive alors un autre bateau d’apnéistes et qui voilà, notre ami Pascal Huron d’Apnéiste.fr avec ses élèves. Il vient nous saluer et nous propose de nous montrer la cachette du mérou à l’avant du bateau après une leçon du canard nous le suivons mais malheureusement le mérou n’est pas là.

 

187 pascal

 

Il est maintenant temps de rentrer, le site commence à ressembler à un jacuzzi géant. Nous disons au revoir à Pascal et nous repartons vers la base de Niolon pour déjeuner & se reposer. L’après midi, Ludo, Julien et Farid de Viry nous quittent et nous repartons sur notre dernière sortie explo pour certain et profondeur pour Romain, David et moi-même.

 

187 sophro

 

Après deux descentes d'échauffement à 22M nous décidons de poser l’atelier sur une plus grande profondeur. Mes oreilles ayant du mal à passer je décide de faire la sécu de David et Romain qui disparaissent littéralement dans le bleu et remonte après avoir atteint 28M (à la boule) et 29M réciproquement (surement à bout de longe !).

 

187 28M

 

187 29M

 

Nous rejoignons les autres vers le bord pour finir l’explo avec eux et ils nous font découvrir une arche, non loin de la calanque de l'Éverine, située à 11M qui sort sur un tombant remplis de coraux jaunes.

Il maintenant temps pour nous tous de rentrer sur Paris après ce beau moment passer à découvrir pour certain et retrouver pour d’autre notre Marenostrum si belle et fragile à la fois. Nous espérons la retrouver l’année prochaine dans un meilleur état de propreté que cette année.

 

187 team

 

187 niolon

 

Un grand merci à nos cadres Bibi, Ludo, notre "Go" Steph & David pour leur présence.

 

 Vidéos à suivre...