Escapade à « La Roche en Brenil »

Certains connaissent mon goût pour les plongées un peu techniques (plongée au Lac du Bourget début mars, projet de plonger sous la glace et en altitude).

Lors d’une sortie apnée du « Spiro » pendant laquelle nous étions descendu à 32 m avec Toff, j’avais découvert le site de la carrière de « La Roche en Brenil » et cela m’avait donné l’envie de venir plonger avec des bouteilles dans ce magnifique cadre très sauvage.

J’ai donc « convoqué » quelques amis pour une escapade le 11 avril dernier.

Départ à 8 h de Brétigny.

Un arrêt à Mennecy pour prendre Béatrice, une amie apnéiste d’un autre club (N3 plongée) et nous voilà partis. À bord donc, Béatrice, Patrick, Phiphi, Stéphane et moi-même.

Nous partons pour deux plongées : une le matin et l’autre l’après-midi.

Arrivée sur le site à 10 h 30. Le timing est parfaitement respecté.La Roche 1.jpg

Mais quelques discussions avec Bruno Barré, le responsable du site, diffèrent un peu notre mise à l’eau. Nous nous immergeons aux alentours de 12 h 00.

Deux palanquées :

- Patrick Béatrice et Stéphane

- Phiphi et moi-même

Bruno nous accompagne au bord de l’eau.

L’eau est froide, 5 ° à 25 m, et à cette profondeur, il fait nuit.

Stéphane givre son détendeur. Ils sont obligés de remonter.

Pour nous, pas de problème de ce côté-là, mais des difficultés d’orientation, la boussole s’affole au contact de nappes d’eau ferrugineuse… Un compas électronique semble donc plus approprié.

Reste qu’il fait beau et qu’après être remonté à 20 m, le soleil nous permet de nous y retrouver.

La plongée tient ses promesses. Elle est un peu technique.

Le froid, la nuit et les conditions de plongée de type lacustre font montre de quelques particularismes (je recommande la lecture du Mémoire de Bernard Marchand - « La plongée en lac : proposition d’une démarche visant à optimiser la sécurité en phase pratique » - à disposition sur le Net).

De toute évidence, ce type de plongée sort des chemins battus. Elle permet de s’entraîner à se contrôler, à s’adapter et à utiliser son matériel à bon escient.

Mais le plaisir est là aussi. Les conditions de plongée varient selon la nature des fonds, la luminosité, les tombants et les espèces d’arbres laissés sur place au moment du remplissage de la carrière. Nous « volons » au-dessus d’une forêt restée intacte. Nous avons même l’occasion de « grimper » aux arbres…

L’ambiance est spéciale, spécifique à ces lieux qui paraissent comme laissés à l’abandon.

La Roche 2.jpg

Pourtant, quelques objets sont immergés çà et là ; barque, voilier et jardins aquatiques posés sur des plateformes.

Pas encore de rencontres avec les nombreux poissons qui peuplent les lieux (un silure, des brochets, carpes, perches, tanches et autres). Bruno nous a prévenus, l’eau est encore trop froide.

Nous sortons et donnons nos bouteilles pour un regonflage.

Bruno nous accompagne au « Sole mio » où j’ai réservé pour le déjeuner.

C’est un petit restaurant à moins de 5 min en voiture de la carrière.

Repas complet « spécial plongeur » (buffet d’entrées, plat, fromage, dessert, boisson et café) pour 12,60 €.

Nous retournons pour notre seconde plongée avec une mise à l’eau vers 15 h.

Comme il fait très beau, l’eau a un peu chauffé en surface, mais pas en profondeur.

Même spectacle, mêmes difficultés, même plaisir.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça me donne envie d’y retourner…

Serge « Bonnet jaune »

******************

 

Quelques informations relatives à cette sortie 

- Sortie réalisable dans la journée (2 h d’autoroute + 15 min de nationale).

- 5 plongeurs dans une voiture, mais avec un grand coffre.

- Il faut y placer 6 bouteilles (une bouteille de sécurité avec détendeur est exigée par le règlement du site) + 5 sacs bien remplis avec obligatoirement :

- Une combinaison de 7,5 mm mini avec cagoule + souris 2,5 mm pour ceux qui plonge en humide

- Un flash

- Un phare

- Bottillons

- Gilet stabilisateur

- Deux détendeurs (ou deux 1ers étages)

- Gants plus que recommandés (n’est-ce pas Phiphi)

- Plus tout ce que l’on doit mettre dans son sac habituellement (palme, masque, ordinateur, tuba, niveaux, certificat médical, etc.).

Attention, pour ceux qui ne maîtrisent pas leur respiration (clin d’œil à Richard), les détendeurs du club ne sont pas adaptés à ce type de plongée. Ça givre vite…

Bilan financier de la journée

Voyage A/R = 13 € par passager (estimation Mappy - essence + péage)

Tarif des 2 plongées + 1 regonflage = 27 €

Repas du midi « spécial plongeur » au « Sole mio » = 12,60 €

Cela fait la journée à 52,60 € pour 2 plongées tout compris.

Autres possibilités

Le site de La Roche en Brenil fait des offres 2 journées ou week-end.

Mais j’en parlerai dans un autre article.

Pour ceux qui veulent tester la carrière de « La Roche en Brenil »

Esox Diving

Carrière de Chênesaint

21530 La Roche en Brenil

Site internet : https://esox-diving.fr/

Responsable du site - Bruno Barré : 06 19 59 79 90

Restaurant le « Sole Mio » : 03 80 64 78 94


Calendrier

Se connecter

Nos Référents

Richard

Richard Cadiou

Responsable HandiSub

Stéphane Berkowicz

Responsable Apnée